La moisson se trouve dans la semence

Le Programme détaillé de développement de l’agriculture en Afrique (PDDAA), lancé en 2003 à Maputo par les chefs d'État et de gouvernement sous les auspices de l'Union africaine et du Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD), est la tentative la plus ambitieuse de soutenir le développement agricole en Afrique. Cet effort est entièrement dirigé par l’Afrique pour répondre au manque d’appropriation, de coordination et de durabilité à long terme résultant de tentatives antérieures financées par des donateurs pour rendre l'agriculture africaine efficace et compétitive.

Les 10 prochaines années du PDDAA, reconnaissent la pertinence de la vision originelle du Programme, « l'agriculture comme moteur de la réduction de la pauvreté, de la réalisation de la sécurité alimentaire et de l’élimination de la faim ». Plus précisement, en reconnaissant les semences de qualité comme un moyen majeur d’accroître la productivité des cultures, le cadre du PDDAA vise à garantir un haut niveau de sécurité semencière en tant que voie vers la réalisation de la sécurité alimentaire en Afrique. C’est un objectif clé réaffirmé par l'Union africaine dans le cadre des objectifs du secteur agricole au cours des dix prochaines années dans le cadre du PDDAA.

En résumé, l'objectif global du PPDAA sur le secteur semencier est reflété dans la Résolution sur les intrants agricoles adoptée dans la Déclaration de Malabo pendant le 23e Sommet des chefs d'État et de gouvernement tenu en juin 2014 comme suit : « Améliorer la production et l’utilisation peu coûteuses d'intrants agricoles de qualité à des prix abordables, accessibles et rentables (pour toutes les parties prenantes) pour garantir une sécurité alimentaire et nutritionnelle durable à l’horizon 2025 ». Les actions recommandées pour atteindre cet objectif sont les suivantes :

  • Dans le cadre du PASB de l'UA et des activités associées, mener des initiatives pour le développement d’une production et d’une utilisation compétitives et durables des semences ;
  • Promouvoir l'appui aux efforts nationaux et sous-régionaux visant à favoriser les partenariats public-privé dans le secteur semencier ;
  • Développer des mécanismes d’organisation et de financement appropriés, y compris le renforcement des systèmes de petites exploitations et des systèmes semenciers intégrés, afin de faciliter l'accès aux semences et plants de qualité.

Selon la stratégie de mise en œuvre et la feuille de route du PDDAA (stratégie de mise en œuvre et feuille de route pour réaliser la vision 2025 sur le PPDAA), deux objectifs doivent être atteints pour réaliser la Vision 2025 pour l'agriculture en Afrique :

  • Objectif 1 - une agriculture transformée et une croissance inclusive durable, qui met l’accent sur les mesures et les pratiques techniques (biophysiques, économiques et sociales) qui doivent être prises sur le terrain ;
  • Objectif 2 – Renforcer la capacité des systèmes de mettre en œuvre et d’obtenir des résultats qui couvrent les changements systémiques dans l'environnement opérationnel (politiques et changements politiques et institutionnels) nécessaires pour supporter la mise en œuvre.

Les domaines d'intervention prioritaires pour AfricaSeeds sont conformes aux Domaines d'Action Stratégiques (DAS) des deux objectifs de la Stratégie de Mise en Œuvre et de la Feuille de Route du PPDAA comme suit :
Objectif 1 des DAS

  • Adopter des mesures visant à accroître la production et la productivité agricoles durables ;
  • Développer l’infrastructure des marchés, le commerce et l'intégration régionale, et les chaînes de valeur ;
  • Accroître la résilience des moyens d'existence et des systèmes de production à la variabilité et aux changements climatiques, et à d’autres chocs.

Objectif 2 des DAS

  • Renforcer les capacités en matière de planification, de revues et de dialogue fondés sur des données probantes ;
  • Examiner et mettre en œuvre des réformes institutionnelles de politique ;
  • Renforcer le leadership, la coordination et les partenariats ;
  • Améliorer les compétences, les connaissances et l'éducation agricole ;
  • Renforcer les données et les statistiques pour une planification, une mise en œuvre et un suivi-évaluation fondés sur des données probantes, de même que les processus de revue ;
  • Identifier et améliorer les modèles innovants pour l’augmentation du financement public et privé pour l'investissement agricole.

AfricaSeeds vise donc à contribuer à la réalisation des objectifs du PDDAA par l’alignement de ses domaines d'intervention prioritaires avec les DSA identifiés dans la stratégie de mise en œuvre et la feuille de route du PDDAA.

©CIAT

Le PDDAA vise à garantir un haut niveau de sécurité semencière en tant que voie vers la réalisation de la sécurité alimentaire en Afrique

Close Bitnami banner
Bitnami