La moisson se trouve dans la semence

Le développement d’un secteur semencier solide sur le continent nécessite des efforts de collaboration entre les secteurs public et privé à travers des Partenariats public-privé (PPP) pertinents et productifs. Les rôles diffèrent le long de la chaîne de valeur des semences (développement, production et commercialisation des semences) selon les cultures et les pays, et nécessitent des capacités variées pour les executer.

Un potential plus grand

Le PPP a le potentiel de rassembler les avantages et les contributions des secteurs public et privé pour résoudre efficacement les problèmes qui, dans le passé, n’ont pas été traités de façon satisfaisante par l’un ou l’autre secteur agissant individuellement. Le concept de PPP a gagné en notorieté parce qu’il reconnaît que, dans les diverses actions nationales d’investissement, les contributions provenant du secteur public ou privé peuvent être améliorées lorsque les deux agissent en partenariat pour assurer le succès et le bien ultime du public et de la nation.

Dans ce sens, il est clair que le secteur semencier présente un scénario presque parfait pour les PPP avec des opportunités évidentes pour son application sur l’ensemble de la chaîne de valeur, depuis la création de variétés, la production et le conditionnement des semences, jusqu’à l’assurance de la qualité, la commercialisation, la sécurité et l’utilisation des semences.

AfricaSeeds reste convaincu que la stratégie de PPP pourra considérablement contribuer à la réalisation de résultats attendus dans les interventions conçues au niveau de plusieurs composantes de la chaîne de valeur. Par conséquent, AfricaSeeds déploiera tous les efforts nécessaires pour acquérir l'expertise et les connaissances spécialisées réquises pour promouvoir l'adoption et l'application du concept de PPP de manière généralisée parmi les États membres.

Mise en œuvre au niveau national

Sur la base des principes généraux, les autorités nationales devront formuler leurs propres lois et protocoles pour guider l’application du PPP dans le développement du secteur semencier. Les audits des initiatives de développement du secteur semencier à différents niveaux (national, régional et continental) permettront de mettre au jour les lacunes et d’identifier les domaines qui peuvent bénéficier de l’application du PPP à un niveau plus élevé qu’actuellement.

AfricaSeeds initiera des concertations par lesquelles le rôle et la portée du PPP seront bien définis. Parallèlement, à travers des concertations d’experts, les principes et les directives par lesquelles les PPP seront appliqués dans le secteur semencier en Afrique seront définis plus précisément. En particulier, il devrait être clair que dans les relations proposées entre les secteurs public et privé, les questions relatives à la transparence, à l’équité, à la responsabilité et à la diligence devront être abordées de manière adéquate, et des principes solides et acceptables au plan international devront être appliqués pour garantir l’utilisation la plus effective des ressources des deux secteurs.

De même, des stratégies et des processus spécifiques pour améliorer les applications des PPP dans les maillons clés de la chaîne de valeur des semences et les questions associées relatives au genre, à la jeunesse, à la production de semences par les petits exploitants et à l’environnement devront être définis et abordés dans les politiques semencières nationales, dans lesquelles les femmes auront des chances égales d’exprimer leurs propres opinions en vue de la formulation du consensus national.

AfricaSeeds développera progressivement une expertise dans l’application du PPP dans le secteur semencier en vue de fournir aux gouvernements et aux institutions l’appui nécessaire dans les différents types de PPP qui sont envisagés.

©CIMMYT

Le développement d’un secteur semencier solide sur le continent nécessite des efforts de collaboration entre les secteurs public et privé

Close Bitnami banner
Bitnami