La moisson se trouve dans la semence

PASB signifie Programme africain sur les semences et les biotechnologies  [en anglais ASPB - African Seed and Biotechnology Program]. Le PASB est un programme continental crée pour le développement du secteur semencier en Afrique. Le Programme a été développé sous les auspices de l’Union africaine (UA) avec le soutien de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Il a été conçu pour contribuer à la transformation agricole, à la croissance économique, à la sécurité alimentaire et nutritionnelle et à la prospérité globale en Afrique.

Le PASB intègre tous les principes, produits et activités qu’une initiative liée au secteur des semences en Afrique peut afficher. Ce faisant, il favorise une approche plus coordonnée et cohérente des interventions dans le secteur des semences.

Au niveau continental, il fait partie des initiatives qui contribuent aux objectifs du Programme détaillé de développement de l’agriculture en Afrique (PDDAA). Au niveau mondial, il contribue à la réalisation des objectifs de développement durable (ODD), principalement de l’Objectif 2, à savoir « Éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable ».

Sa création remonte à 2005 lors de la session ordinaire de l’Assemblée de l’UA à Syrte (Libye) : les États membres ont reconnu la nécessité d’agir collectivement pour relever les défis spécifiques auxquels sont confrontées les parties prenantes du secteur semencier africain. Pour répondre à ce besoin, des experts semenciers africains ont entamé un vaste processus de consultation des parties prenantes et d’analyse. Ils ont par la suite élaboré un programme complet baptisé Programme Africain sur les semences et les biotechnologies (PASB), approuvé par les chefs d’État et de gouvernement membres de la Commission de l’UA à Addis-Abeba en 2007.

Une plateforme officielle de référence

Le PASB est depuis lors devenu la plateforme officielle des politiques et programmes de l’UA pour le développement du secteur semencier. Il fournit les lignes directrices aux niveaux continental, régional et national. Il propose une analyse des forces et des faiblesses du secteur des semences en Afrique, ainsi qu’un ensemble d’activités pour atteindre les résultats escomptés. Les activités et produits proposés couvrent toute la chaîne de valeurs du secteur semencier, depuis les ressources génétiques, en passant par la recherche, la création de des variétés, la production et de traitement des semences, jusqu’à la commercialisation et à l’utilisation de celles-ci.

Afin de traduire dans la réalité les intentions du PASB, un plan détaillé de mise en œuvre a été préparé, y compris un arrangement institutionnel soigneusement élaboré. Etant donné les nombreuses institutions et agences opérant dans le secteur des semences aux niveaux continental, régional et national, il est clair que le partenariat et la collaboration constituent des mécanismes clés pour atteindre les objectifs fixés. Les parties prenantes comprennent les organismes gouvernementaux, le secteur privé, les partenaires de développement techniques et financiers, les communautés économiques régionales, les organisations paysannes et la société civile.

Promouvoir les partenariats et les collaborations

Pour obtenir les résultats escomptés dans le développement du secteur semencier, les partenariats et les collaborations entre les parties prenantes doivent être accélérés. Il était donc devenu nécessaire de confier à une institution continentale mandatée par l’UA la responsabilité d’assurer le secrétariat et la coordination du PASB avec pour objectif principal  la mise en œuvre harmonieuse et efficace de celui-ci. Ainsi, en 2009, AfricaSeeds – précédemment connue sous le nom de Réseau Semencier Africain [en anglais African Seed Network-ASN] jusqu’en août 2014 – a été désignée pour diriger la mise en œuvre du PASB pour la revitalisation du secteur semencier en Afrique.

L’adhésion des parties prenantes au PASB comme cadre sera guidée par des accords ad hoc basés sur les situations diverses des parties prenantes, tout en veillant à ce que les principes sous-jacents, de même que les diagnostics et les activités adoptés par le PASB soient respectés.

En tant qu’institution centrale chargée d’un programme continental, AfricaSeeds a le devoir de rendre compte à l’UA des progrès accomplis dans la réalisation des objectifs du PASB. En assurant la coordination, le plaidoyer, la mobilisation des ressources, le partage de l’information, la facilitation, le suivi et l’évaluation de l’impact, AfricaSeeds incarne le leadership dont ont besoin les parties prenantes du secteur semencier pour réaliser la transformation agricole et contribuer donc à améliorer la sécurité alimentaire, la nutrition et la résilience en Afrique.

L'évaluation d'épis de mil en champ paysan fait partie du Programme ASBP
©CIAT

Le PASB est le Programme continental de l’Union africaine créé pour orienter le développement du secteur semencier en Afrique

Close Bitnami banner
Bitnami