AfricaSeeds et la Commission de l’Union africaine travaillent main dans la main pour promouvoir la sécurité alimentaire et la transformation du secteur agricole en Afrique.

Le Protocole d’entente a été signé le 26 juillet 2016 à Addis-Abeba par Kouame Miezan, Directeur exécutif d’AfricaSeeds et par Tumusiime Rhoda Peace, Commissaire à l’économie rurale et à l’agriculture de la Commission. Il fixe le cadre quinquennal des interventions conjointes d’AfricaSeeds et de la Commission qui visent à contribuer au développement du secteur semencier sur le continent.

« Cet accord a été signé à un moment de l’histoire africaine où la promotion du développement agricole et rural est plus que jamais nécessaire, et la sécurité alimentaire et nutritionnelle, le développement durable et l’amélioration des moyens de subsistance des Africains sont des priorités essentielles », a déclaré Mme Peace lors de son allocution.

Une institution plus forte, d’avantage d’impact

Ce Protocole communique à toutes les parties prenantes le message qu’AfricaSeeds est désormais un partenaire clé dans le développement du secteur semencier du continent, dans la mesure où il est reconnu comme l’agent de mise en œuvre proactif du Programme semencier de l’Union africaine (UA).

En 2014, AfricaSeeds a été désigné comme l’agence d’exécution du Programme africain sur les semences et les biotechnologies (ASBP) de l’UA. Adopté en 2006, le ASPB avait besoin d’une institution qui puisse mener à bien sa mise en œuvre. Grâce à ce Protocole, AfricaSeeds peut maintenant jouer pleinement son rôle d’orientation des efforts visant le développement durable du secteur semencier, tout en assurant le rapportage à l’UA des progrès, des contraintes et des défis rencontrés.

« Nous espérons vivement que cette occasion puisse engendrer non seulement une relation juridique, mais également une prise de conscience renouvelée de notre maternité de substitution et du fait que nous agissons dans l’intérêt suprême d’Afrique”, a déclaré Kouame Miezan. “Après tout, ce n’est que grâce à des collaborations étroites avec les pays membres et les instances régionales qu’AfricaSeeds peut avoir un impact”.

Valoriser la contribution des semences de qualité

Les activités menées dans le cadre de cet accord comprennent l’avancement de la sécurité semencière pour la sécurité alimentaire, la promotion de semences de qualité et le renforcement de la capacité continentale de développement efficace du secteur semencier.

Plus précisément, AfricaSeeds mettra en place des mécanismes pour optimiser la chaîne de valeur des semences, pour promouvoir les plaidoyers et les partenariats avec les principaux acteurs et pour améliorer la production et le marketing des semences dans le secteur semencier informel en Afrique.

AfricaSeeds et la Commission travailleront ensemble afin que la contribution des semences de qualité puisse révéler pleinement son potentiel de lutte contre la faim et d’amélioration de la résilience des moyens de subsistance en milieu rural.

Progrès modeste mais régulier

Au cours des trois dernières années, AfricaSeeds a réalisé des progrès satisfaisants en dépit des ressources limitées à sa disposition. En plus de renforcer progressivement sa capacité, AfricaSeeds a participé à des rencontres importantes, y compris à la commémoration de l’année de l’Agriculture et de la Sécurité alimentaire en 2014, lorsqu’AfricaSeeds a collaboré avec la Commission pour élaborer un document technique sur les intrants agricoles, présenté aux Ministres de l’Agriculture en Afrique pour examen et adoption et qui a abouti à l’adoption de la Déclaration de Malabo en juin 2014.

AfricaSeeds a également développé son plan stratégique quinquennal grâce aux contributions précédentes des membres de son Conseil d’administration. Le chemin qui reste à parcourir est long et ardu. Cependant, renforcé par cet accord, l’équipe d’AfricaSeeds est maintenant encore plus déterminée à assurer la mise en œuvre de son mandat continental.